FR

Bienvenue en Lituanie!

Programme de la tour: "La Lituanie. Pèlerinage de la Divine Miséricorde en Lituanie. Sur les traces de sainte Faustine et du bienheureux Jean-Paul II."

La Lituanie.
Pèlerinage de la Divine Miséricorde en Lituanie.
Sur les traces de sainte Faustine et du bienheureux Jean-Paul II.

Peu connus, les Pays Baltes n’en sont pas moins riches d’une histoire millénaire. Après plusieurs décennies marquées par la férule communiste, la Lituanie, l’Estonie et la Lettonie  sont devenues membres à part entière de l’Union Européenne en 2004 rejoignant ainsi un héritage qu’ils n’auraient jamais dû quitter. Leur unité d’appellation ne doit pas cacher leur spécificité notamment chrétienne. En Lituanie, le dernier état christianisé d'Europe,  la foi catholique s'est muée au creuset de la résistance nationale à Moscou. Elle se cherche aujourd'hui un second souffle. Vingt ans après la mort de la République Socialiste Soviétique de Lituanie, on ne plaisante pas, ici, avec les symboles de la foi catholique. Chaque dimanche, la cathédrale de Vilnius affiche complet, comme la plupart des églises du pays. Dans les campagnes, aux carrefours comme aux lisières des forêts et des champs, les croix de bois sculptées bravent de nouveau les intempéries, après cinq décennies d'athéisme forcené sous la dictature communiste. Les protestants y sont ultra-minoritaires. En revanche, l’Estonie et la Lettonie, comptent une très forte minorité protestante (environ 2 millions de personnes). L’Estonie et la Lettonie s’inscrivent dans la tradition luthérienne, comme la Suède toute voisine. Voici donc un pèlerinage original au cœur d’une région européenne « retrouvée » où la foi chrétienne  est encore porteuse de valeurs fortes …

Programme de 8 jours/ 7 nuits

1 JOUR  :    Accueil à votre arrivée à l’aéroport  de Vilnius par votre guide francophone. La capitale de la Lituanie, Vilnius, est la plus belle et la plus grande ville du pays. Vilnius a été bâtie au confluent des fleuves Neris et Vilnia. Elle est entourée par de pittoresques collines couvertes de forêts. Mentionnée pour la première fois dans les documents historiques en 1323, la ville a gardé son caractère unique. La vieille ville de Vilnius est classée sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco. Les symboles de la ville sont les ruines du château de Gediminas, datant des 14eet 15e siècles, sur la colline du même nom, et à leurs pieds la Cathedral de Saint Stanislas dont le clocher se dresse un peu à l'écart. Nous proposons contemplation du panorama sur la ville depuis la tour Gediminas, puis sur le chemin du retour, passage par le quartier d’Uzupis, à l’est de la vieille ville, le plus vieux quartier de Vilnius avec ses maisons en bois, bientôt inscrites au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Arrivée à l’hôtel et installation dans vos chambres. Dîner & nuit à Vilnius.
 
2 JOUR  :  Petit-déjeuner à l’hôtel. Départ à pied pour la visite de la ville de Vilnius. La porte de l'Aurore (en lituanien : Aušros vartai, en polonaise : Ostra Brama) est un lieu de pelerinage catholique situé dans le centre historique de Vilnius. La chapelle de l’Aurore  qui abrite une icône miraculeuse de la Vierge, lieu annuel de pèlerinage pour de nombreux fidèles. Continuation par Notre Dame de la Porte de l’Aurore, une des neuf anciennes portes de la ville, l’église catholique Sainte Thérèse de style baroque et l’église orthodoxe de la Trinité.  Découverte du quartier juif, dont la communauté, une des plus importantes d’Europe avant  la 2e  guerre mondiale, a été décimée aux portes de la ville par Himmler. Visite extérieure d’une synagogue du 19e siècle. Découverte extérieure de l’Université de Vilnius fondée en 1579 par les Jésuites et de  l’église baroque Saint Casimir, la plus ancienne église de la ville (construite au 17e  siècle par les jésuites), convertie par les tsars  en église orthodoxe et transformée par les soviétiques en musée de l’athéisme! Déjeuner au restaurant.  Sur la route nous visitons  ensemble de St. Ann and St. Bernardine eglises de  XVIe ciecle. Visite de la Cathédrale Saint Stanislav et Saint Vladislav qui sépare la vieille ville de la ville nouvelle. Le sacre du Grand-duc de Lituanie y eut lieu. Elle abrite la  chapelle Saint-Casimir  sous laquelle reposent, dans des cryptes et catacombes, les restes des membres de la famille royale et de la noblesse lituanienne. La cathédrale de Vilnius est la principale église catholique romaine de Lituanie. Elle est située dans la partie médiévale de la ville de Vilnius  qui est inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco. Elle est au cœur de la vie spirituelle en Lituanie. Célébration eucharistique à la cathédrale de Vilnius. Route vers la Montagne des trois Croix où furent crucifiés 3 moines au XVIIe siècle. Vue sur l’est de la ville depuis la Montagne des Trois Croix. Enfin découverte de l’église Saint Pierre et Saint Paul, la plus belle eglise de la style barocco a  Vilnius. La décoration intérieures est confiée par les pères augustins à des architectes italien de XVIIe siecle.  Dîner et nuit à Vilnius. 

3 JOUR:  Petit déjeuner à l’hôtel. Départ vers Trakai (à environ 30 km). Trakai fut au XIII e siecle la seconde capitale de la Lituanie, après Kernave. La ville était alors un centre militaire, administratif et économique pour le pays. Lorsque vers 1323 Vilnius devint capitale, Trakai resta la résidence d'apparat des grands-ducs de Lituanie jusqu'au milieu du XVe siecle. La ville est connue pour sa petite communauté de Juifs karaites, qui y sont installés depuis que le grand-duc Vytautas le Grand les a engagés pour la garde de la forteresse au début du XVe siecle. Ceux-ci recevaient les ambassadeurs et les souverains étrangers, impressionnés par la beauté du site et les hautes tours du château en briques. Située dans un cadre naturel magnifique. Visite du magnifique château fortifié de briques rouges, et construit sur une île au milieu du lac Galvè. Puis, continuation de la découverte de Trakai : visite de l’église de la visitation de la Vierge Marie, édifiée en 1409 par le Grand Duc Vaytautas et du temple de la Kenessa  qui est l’église de la plus petite communauté religieuse de Lituanie : les Karaïtes. Puis rencontre avec des Karaïtes. Déjeuner à Trakai. Visite du musée du génocide du peuple lituanien par le KGB a Vilnius. Le soir nous  allons pour les  prayers a la  Chapelle du Dieu de Misericorde. Cette eglise gothique a ete construite a XVe siecle. En 2004, elle a ete amenagee pour recevoir le tableau de Jesus Misericordieux (Eugeniusz Kazimirowski, 1934), peint d‘apres la vision de Ste Faustine; C‘est a Sainte Faustine, une religieuse polonaise de la congregation se Notre-Dame de la Misericorde qui avait une confiance illimitee en Dieu, que le Seigneur Jesus confia une grande mission: le message de la Misericorde adresse au monde entier. Le 22 fevrier 1931 le Seigneur Jesus apparait a Saint Faustine dans la cellule du couvent et Il lui commande de peindre un tableau selon le modele revele en vision. „Peins un tableau selon l‘image que tu vois, avec l‘inscription: Jesus, j‘ai confiance en Toi.“ La ceremonie solennelle a la Porte de l‘Aurore (Ausros Vartu) fut une manifestation publique de la puissance de la Misericorde Divine et, pour saint Faustine, un signe et l‘accomplissement des graces precedemment annoncees. Durant le pelerinage en Lituanie, le 5 septembre 1993, le Pape Jean-Paul II pria devant le tableau de Jesus Misericordieux a Vilnius. Dîner et nuit à Vilnius.

4 JOUR: Petit déjeuner à l’hôtel. Route pour Kaunas (100 km).  Dieuxieme ville de la Lituanie par sa taille, elle est installee au confluent de deux fleuves, la Neris et le Niemen. C’etait la capitale provisoire pendant l’entre-deux-guerres. Découverte de la ville de Kaunas, dont le centre historique aux multiples styles architecturaux offre un intérêt tout particulier : la place de l'hôtel de ville entourée d'anciennes demeures des marchands allemands des 15e  et 16e siècle, les ruines du château du 13e  siècle, l'église Vytautas, et la Maison Perkunas. La cathedrale de Sts Pierre et Paul est la plus grande eglise de Kaunas, construit a XV-XVIe siecles.  Derierre les ruines de chateau de dresse l’eglise en briques de St Georges Martyr et le monastere des Bernardins. Pendant regime communist monastere servit l’ecole de medicine et l’eglise comme entrepot pharmaceutique. Ensemble architectural aujourd’hui comprend la curie de l’archeveche et les batiments du seminaire. Au milieu de la place se trouve l’anciene hotel de Ville (Rotuse) l’un des trois restant en Lituanie et certainement le plus beau. AU bord du Niemen se trouve l’eglise Vytautas (de l’Assomption). Il est probable que cette eglise de form gothique soit la premiere fondee a Kaunas en 1413 par grand-duc Vytaytas  qui voulait remercier la Vierge de l’avoir garde en vie pendant la bataille de Vorskla. Apres midi visitons le musee de M.K. Ciurlionis,  Dans la foret de Pazaislis au bord du lac de retenue de Kaunas se profile le monastere des Camaldules ainsi que l’eglise de la Visitation de la Vierge. Ce majestueux complexe baroue fut construit a la fin de la XVIIe  siècle et fut confie aux religieuses de l’ordre de St Casimir en 1992. Les moines ermites de l’ordre de Saint Romuald vinrent d’Italie. L’ensemble de Pazaislis est compose d’une eglise a six cotes, curonnee d’une coupole monumentale, d’une maison d’hotes et d’autres batiments communautaires a l’ouest et cote est d’un immense jardin clos avec petites maisons individuelles. C’est l'un des plus merveilleux chefs d’œuvre architecturaux baroques du nord-est de l’Europe. Le soir  L’eglise de la Resurrection, sur la colline de Zaliakalnis est visible de tous cotes de Kaunas. Cette eglise monumental  fut consacree a Noel 2004. Pendant les annees sovietiques l’eglise inachevee servit pour la chaine d’usine de fabrication de radios. Maintenant est devenue le temoignage de la reconnaissance et  de la devotion a Dieu du peuple  lituanien pour l’independence obtenue.  Dîner et nuit à Kaunas.

5 JOUR Le matin, après petit déjeuner,  départ pour village de Siluva, lieu de pèlerinage marial très fréquenté. Ce centre de culte de la Vierge Marie, quelquefois appelle le Czestochowa de Samogitie ou le Lourdes de Samogitie.  Au debut de septembre a Siluva a lieu la grande fete religieuse se Siline. La Vierge y serait apparue et ce village au milieu du XVIe siecle lorsque le Protestantism se repandait et le dernier pretre catholique de Siluva enterra dans un coffer de fer des documents de l’eglise et le portrait de la Vierge. Au XVIIe siecle la Vierge apparut en larmes avec l’Enfant Jesus dans les bras. A la place d’apparition fut trouve le coffer avec ses tresors caches, l’eglise et la chapelle est construits.  C’est la première apparition de la Vierge  en 1608, officiellement reconnue en Europe. Visite de la chapelle de Notre Dame de Siluva.  Le Pape Jean-Paul II visita l’eglise de Siluva le 7 septembre 1993 et y pria. Puis, continuation vers le  village de Tytuvénai avec visite de l’ensemble architectural de l’église et du monastère. L’eglise baroque de la sainte Vierge Marie, consacree en 1633 devint le centre de l’ensemble des batiments du monastere comprenant: une large cour entouree d’une galerie ouverte, la chapelle des Saints Escaliers, construite sur le modele de la Scala Sancta du palais lateran a Rome.  Le parc regional de Tytuvenai a ete institute pour proteger le plateau avec 6 lacs qui form des marecage de Samogitie. Continuons notre pelerinage vers Samogitie centrale. Visite de la  Colline des Croix  situé à coté de Siauliai : site impressionnant, maintes fois  détruit, et autant de fois reconstruit par les Lituaniens. D’abord érigé en souvenir des morts et des déportés après la tentative de rébellion contre la Russie tsariste en 1831, la colline des croix est symbole d’espoir et de foi en Lituanie. Aujourd’hui, plus de 100 000 croix du monde entier se dressent sur la colline. Le pape Jean-Paul II est d’ailleurs venu s’y recueillir lors de son pèlerinage en 1993. Non loin de la colline des Croix se trouve un monastere Franciscain (en 2000 arch. Angelo Polleselo) est un des plus bels exemples d’art religieux moderne en Lituanie. Pas loin est monastère bénédictin fondé par Solesmes à Palendriai. Dîner et nuit à  Palendriai.

6 JOUR Petit déjeuner. Continons notre pelerinage en Samogitie. Samogitie Calvaire “Žemaičių Kalvarija” cette jolie ville s‘etalant sur sept collines est reputee depuis le XVIIIe siecle pour son tableau de la Vierge Marie miraculeux et pour son chemin de croix dont les stations sont symbolisees par les petites chapelles. Memes pendant les annees sovietiques des milliers de gens y participaient. Le nom de la petite ville a meme pris le nom du sanctuaire. Les moins dominincains y s‘installerent a la fin de  XVIe seicle et construit l‘eglise de l“Annonciation (actuelle present des traits baroques et neo-classiques de XIXe s.) et chemin de croix (il s‘etend sur 4,5 km). Les chapelles sont toutes differentes par leurs tailles, leurs styles et leurs decorations, treize en bois et six en pierre ( 20 chapelle du stations) construites en 1639. La tradition du chemin de croix est accompagnee de cantiques specifiques, appeles les „collines de Samogitie“ et se fait chaque annee au debut de Juilet pendant les Jours de  Grand Indulgence  avec plus que 70,000 pelerins de tout cotes de la Lituanie. Apres midi nous arrivons a Kretinga – le centre franciscain depuis XVIIe seicle. L‘ensemble du monastere est interesent a visiter. Dans le parc fut amenagee une grotte avec une statue de la Vierge de Lourdes. Le soir arrivons a Klaipeda, le seul ville portuaire de Lituanie. Elle s‘est developpee a partir de l‘agglomeration qui c‘etait formee autour de la fortresse appellee Mamelbourg, construite pa l‘ordre Livonien, a l‘embouchure de la Dane. Bien que Klaipeda se developpat en tant que port allemand, les Lituaniens consideraient la ville comme leur appartenant enfin que sa territoire fut annexe par la Lituanie en 1923. La vieille ville de Klaipeda n‘est pas etendue. Son originalite tient a ses maisons a colombages construites d‘apres la tradition allemande. Dîner et nuit à Klaipeda.

7 JOUR Petit déjeuner. La journee La presqu’île de Neringa est la perle naturelle de la Lituanie. Les plages y sont de sable fin et doux, les forêts préservées et impénétrables, les villages calmes et paisibles et les dunes les plus hautes d’Europe. Bien que l’isthme de Courlande ait une histoire riche et soit passé tantôt aux mains des Allemands, des Suédois, des Français ou des Prussiens, l’îlot est surtout connu pour sa nature et sa douceur de vivre. Se promener quelques heures sur l’isthme de Courlande est indispensable pour tout curieux qui se respecte et qui a quelques heures à perdre. A Nida, les girouettes de bois peintes aux couleurs prennent le vent en haut de vieux mats de bateaux. Peintes traditionnellement en bleu, rouge, vert et noir, on ne trouve ces girouettes que dans cette région du pays. Utilisées au XIXe siècle pour délimiter les zones de pêches, encore de nos jours on y représente un rectangle rempli de signes géométriques en noir et blanc indiquant les armes du village. Aujourd’hui ces girouettes ne servent qu’à faire jolies, par contre, plus haut sur l’isthme à Juodkrante, d’autres sculptures de bois sont bien utiles : celles de poissons pendues dans un cadre de bois coloré près de certaines maisons. Après quelques minutes de réflexion nous comprenons que la présence de poissons indique que la pêche est arrivée ou que du poisson séché est disponible. Quoiqu’il en soit et quelle que soit la provenance de notre poisson (des côtes baltiques ou des côtes de la région de Kaliningrad), le poisson séché restera une de nos meilleures découvertes culinaires de notre voyage. Dîner et nuit à Vilnius.

8 JOUR Petit déjeuner.  Temps libre. Depart pour l’aéroport . Vol retour.

Le prix de la tour

8-10 pax – 990 Eur pp
12-15 pax -  890 Eur pp
16-20 pax – 790 Eur pp
(Ce prix  est calculé sur la base d’un nombre de participants payants minimum)

Ce prix comprend :

• Assistance de notre correspondant sur place 
• Autocar ou minibus  climatisé durant tout le séjour
• 7 nuits en hôtel 3-4*  base chambre double
• Pension complete: petit-déjeuner ,  dejeuner et dîner 
• Entrées des visites mentionnées au programme
• Guide accompagnateur francophone durant tout le séjour.
• Organisation et réservation des messes et rencontres 
 
Ce prix ne comprend pas :

• Vos billets des vols en Lituanie
• Pourboires au guide et au chauffeur
• Boissons & achats personnels
• Assurance

D'autres informations en Anglais:

Pilgrimages in Lithuania:

The first accounts of Lithuanian pilgrims and of pilgrimages in the Grand Duchy of Lithuania (GDL) go back to the 15th century. At that time, travel from Lithuania to world-famous places of pilgrimage was rare, limited as a rule to the occasional journey of clerics or aristocrats. The most common destination was Rome, perhaps with a stop in Loreto. The first Lithuanian pilgrim to the Holy Land was Aleksandras Soltanas, a GDL treasurer who visited Jerusalem in 1468. Mikalojus Kristupas Radvila the Orphan wrote about his pilgrimage to the Holy Land in 1582-1584. His concise yet vivid book, called “A Trip to Jerusalem”, made popular reading in the late 16th and early 17th centuries. But most Lithuanian Catholics in GDL times settled for pilgrimages to prominent local shrines. After all, the realm was relatively sparsely populated, and the roads quite poor. Unlike in Western Europe, in the GDL it was not relics of martyrs and other saints that most attracted pilgrims, but rather miraculous images – especially paintings of the Blessed Virgin Mary. The influence of devotion to icons among Eastern Christians no doubt played a role here, as did a steady growth of Marian piety in this part of the world, particularly during and after the Reformation.

Pilgrimages symbolize the experience of the homo viator who sets out, as soon as he leaves the maternal womb, on his journey through the time and space of his existence. This is the fundamental experience of Israel which is marching towards the promised land of salvation and of full freedom; the experience of Christ who rose to heaven from the land of Jerusalem, thus opening the way towards the Father; the experience of the Church which moves on through history towards the heavenly Jerusalem; the experience of the whole humankind which tends towards hope and fullness.
Every pilgrim should confess: “By the grace of God, I am a human person and a Christian; by my actions, a great sinner; by my condition as a pilgrim without a roof, of the lowliest species that goes wandering from place to place. My possessions are a sack on my shoulders with a bit of dry bread and a Holy Bible that I carry under my shirt. No other thing do I have”.

The bishops of Lithuania proposed joining together the main shrines in Lithuania and that are connected with this Pope to form a Pilgrim Route of John Paul II. The Lithuanian government approved the plan for such a route on August 8, 2007. It currently includes 16 prominent pilgrimage sites. During his visit in 1993, Pope John Paul II gave valuable guidance for the life of the Catholic Church in Lithuania and for the nation as a whole.
In Vilnius, pilgrims following in the footsteps of John Paul II may see Vilnius Cathedral and its chapel with the tomb of St Casimir, Patron of Lithuania. They can also pray at the Gate of Dawn before the world famous image of Mary the Mother of Mercy. The theme of the Cross, so emphasized by the Pope in Lithuania, is reflected brilliantly in the Way of the Cross at Vilnius Calvary.
In Trakai pilgrims will discover a painting of the Mother of God and Child which has a long tradition of pious renown, and which is closely associated with the efforts of Lithuanian Grand Duke Vytautas to bring Lithuania into the family of Christian nations.
Christ’s Resurrection Church, rising high into the Kaunas city skyline, reflects the path travelled by the Lithuanian people in the 20th century and seems to recall the prayer of John Paul II for the nation’s spiritual rebirth. At Kaunas Cathedral, where the pope came to pray privately, a painting of Our Lady of Sorrows – long associated with many special graces – generally captivates pilgrims.
The Pažaislis monastery, which is enjoying a spiritual renaissance under the care of the Sisters of St Casimir, is sure to fascinate visitors with its inimitable architecture and art. A painting here of Mary the Mother of Fair Love, the object of ages-old pious traditions, continues moving visitors to prayer.
The renovated shrine complex of Šiluva spreads the Christological message left by the Blessed Virgin Mary during an apparition in the town in 1608: “My Son used to be worshipped in this place…” Pilgrims can pray in the Apparition Chapel as well as in the nearby Basilica, before a painting of Mary, Health of the Sick, which has long been considered miraculous.
The Tytuvėnai monastery and church complex is notable for its Stations of the Cross, as well as for the Holy Steps Chapel modelled on a chapel at the Lateran Palace in Rome.
Šiauliai Cathedral is a frequent starting point for pilgrimages by foot to the Hill of Crosses, which in turn was made world-famous by Pope John Paul II, who spoke here about the mystery of the Cross.
For its part, Samogitian Calvary maintains authentic centuries-old Way of the Cross traditions. The shrine also attracts pilgrims for its celebrated painting of Mary the Queen of the Christian Family and for the annual Great Indulgenced Feast of Samogitian Calvary

About "Quo vadis LT"

„Quo vadis LT“  is official  tour operator in Lithuania that specializes in cultural and pilgrimage tours in Lithuania and all over the world.
Small groups with professional guides and spiritual leaders will make your tour rich in discovering different cultures, religions, so that your hobby of traveling will become the way to return to God, to your brothers and to yourselves.  We invite you to experience blessing of God: „Leave your country, your people and your father‘s household and go to the land I will show you. I will make you into a great nation and I will bless you...“ (Gen.12,1)


„Quo vadis LT“  pilgrimage tours are in Lithuania and in other countries as a Biblical tours, Jesus and Apostles footsteps to follow we go to Holy Land, Turkey, Egypt... We continue to walk old pilgrim roads to Santiago de Compostella and the Apparition places of the Virgin Mary to Lourdes, Medjugorje, Fatima, Guadeloupe…


„Quo vadis LT“  cultural tours are meant to discover other world civilizations and religions, going to exotic countries as Peru, Bolivia, Indochina, Morocco, Africa and India... and all European countries.

Pograme of the tour "Lithuania. Culture, traditions and faith. Pilgrim Route of John Paul II. Vilnius – city of Divine Mercy."

Facts about Lithuania

Area: 65,300 km2.

Location: Lithuania is a state on the eastern coast of the Baltic Sea.

Neighbouring states: Latvia, Belarus, Poland, and Russia.

Climate: between maritime and continental. Average temperature in July is +25°C, and average temperature in January is - 10°C.

Landscape: Lithuania is a flat country, lowland plains make up 75% of its territory.

Language: the official language of the Republic of Lithuania is the Lithuanian language.

Population: 3,394,000.

Capital: Vilnius.

Form of government: parliamentary democracy. Head of state: President, the executive branch: Government (appointed by the President), the legislative branch: Seimas (unicameral parliament, direct election).

Administrative division: the territory of Lithuania is divided into 10 counties. Counties are subdivided into 60 municipalities. Municipalities consist of 546 elderships.

Largest cities according to the population: Vilnius (553,200), Kaunas (373,700), Klaipėda (191,600), Šiauliai (132,700), Panevėžys (118,800).

Ethnic composition: Lithuanians: 83.5%, Poles: 6.7%, Russians: 6.3%, Belorussians: 1.2%, other: 2.3%. There are 115 ethnicities in total in Lithuania.

Religion: Roman Catholic Church. There are also communities of Eastern Orthodox Church, Evangelical Lutheran Church, Evangelical Reformation Church, Old Believers, Judaism, Islam, and others.

Life expectancy: average life expectancy for Lithuanians: 71 years; men: 66, women: 77.

National currency: litas (Lt). 3.4528 Lt = 1 euro.

Independence:
declared: 16 February 1918
restored: 11 March 1990

Lithuania joined NATO 29 March 2004, and on 1 May 2004 it became a member state of the EU.

Public Holidays:
January 1: New Year’s Day 
February 16: Day of Reestablishment of the State of Lithuania (1918)
March 11: Day of Restitution of Independence of Lithuania (from the Soviet Union, 1990)
Easter (First Sunday and Monday of spring with full moon) 
May 1: International Labour Day 
June 24: St John‘s Feast (Midsummer)
July 6: Statehood Day (Coronation of Mindaugas) 
August 15: Assumption Day (Žolinė)
November 1: All Saints’ Day 
December 25 and 26: Christmas

Renseigner plus :
Email: info@quovadis.lt
Telephone: +370 5 2314189
Mobile: +370 656 62138